Only tiler

Hackerspace à Nanterre

Only tiler

Ce mardi 11 janvier, la réunion hebdomadaire a été volontairement nantie d’une partie « travaux », histoire de ne pas perdre la main. En effet le week-end dernier, et comme l’indique le titre du billet précédent, on a interrompu les travaux de carrelage après avoir couvert 80% de la surface de la zone électronique. Désormais, il ne reste plus que quelques menus travaux de finition ainsi que les joints à réaliser.
Pendant que certains membres carrelaient allègrement, d’autres forçats briquaient déjà ce nouveau revêtement de sol afin de le débarrasser des résidus de colle. Comme le témoignent les images, la pièce a pris du cachet grâce aux efforts consentis depuis les premiers travaux effectués dans cette salle rose.

sans cachet

avec cachet

Les travaux c’est de la dépense d’énergie et descendre une ou plusieurs « Sink the Bismarck » – comme on le constate dans d’autres lieux alternatifs – nuit à la « droititude » de la pose du carrelage. Du coup, on a préféré mettre a disposition quelques nourritures terrestres tel que :

– 125g de Fusilli par personne (250g pour ceux qui avaient la dalle);
– sauce tomate aux épices;
– fromages et desserts.

Tic tac toe
Afin de fêter l’avènement de cette nouvelle salle, nous avons improvisé un pogo endiablé destiné à vérifier la solidité de notre nouvel asphalte.
Verdict : deux carreaux cassés. Lesdits lâcheurs ont été remplacé fissa par des exemplaires plus solides et mieux ancrés. La geekitude étant une philosophie méliorative, cet interlude a permis d’accroître nos connaissances en matière de réparation de carrelage. Comme tous les outils adéquats étaient à portée de main, les nouveaux carreaux étaient en place en moins de 15 minutes. Qui dit mieux ?
Un morpion improvisé au ruban adhésif a permis d’identifier la zone interdite, pour cause de colle encore fraîche.

Déco room
Rien n’empêche de penser à l’avenir pendant que l’on manie la truelle. Une connaissance d’un de nos membres a manifestement la fibre artistique, notamment en matière de dessin et de peinture. L’idée fait son chemin qu’à moyen terme, un des murs du lab pourrait être décoré d’une fresque ou allégorie à la gloire de la culture alternative. Certes, aucun sujet précis n’a pour le moment été évoqué. Par contre, l’intérêt de disposer d’une oeuvre interactive et/ou lumineuse suscite une certaine approbation. C’est donc les mains plongées dans la colle à carrelage et le burin entre les dents que l’on réfléchit à l’élaboration de peintures électroconductrices où du moins à résistivité relativement faible. Incontestablement, il s’agit là d’un vaste champ d’expérimentation que d’aucuns ne manqueront pas d’exploiter très prochainement.

Ran plan plan
Un des objectifs de la soirée était également de poursuivre le dessin du plan d’aménagement de nos locaux. Des contraintes parasites, exogènes et périodiques font qu’en semaine les organismes sont manifestement moins frais que le week-end. A défaut d’avoir lessivé la totalité de la zone électronique, les membres étaient pour le moins dans cet état lorsqu’il a fallu dégainer le crayon numérique pour compléter le plan à l’échelle.
Eu égard à l’importance que semble prendre la zone chimie (amusante) dans les projets dont nous parlent les membres, il a été décidé de doubler sa surface…au détriment de la zone électronique de puissance.
Ahhrgh ! (onomatopée manifestant un auto-étranglement à tendance non suicidaire). On trahit ses racines et ses pairs ? Adieu, véhicules électriques et autres diligences automobiles !
Rassurez-vous, aucun renoncement ou reniement n’est à l’ordre du jour. Le poste de travail « électronique de puissance » tel que l’on se l’imagine aujourd’hui, a la particularité d’être pesant : en effet, les alimentations de puissance, les gros transformateurs, les radiateurs surdimensionnés peuvent aussi bien servir à des expérimentations électrotechniques qu’au développement de notre masse musculaire. Plutôt que de risquer une sciatique en déplaçant de tels équipements, il a été proposé de les accueillir à demeure dans un rack 19″ 42U que l’on dotera de roulettes aux dimensions généreuses. Ainsi paré, le poste électronique de puissance pourra être déplacé aisément au gré des besoins des amateurs férus de kilowatts.

Facture de membre
Qu’on se le dise, notre association – toujours en cours d’enregistrement – s’est encore enrichie d’un nouveau membre qui est prêt à payer sa cotisation. Ce nouvel arrivant a d’emblée été séduit par nos travaux pratiques actuels et notre rhétorique (rac) particulièrement soutenue. Evidemment, on ne peut qu’encourager une telle démarche. Plus on est de fous plus on rit, disait l’autre 😉
Au gré des conversations et des statistiques de visites sur le site du lab, on sent bien que certains sont dans les starting-blocks pour venir nous voir prochainement. La question qu’on se pose est de savoir quel est le signal qui va lancer la course aux adhésions. C’est quand même pas la fin des travaux « brick and mortar » si ?